Baleines à Mayotte: De juillet à octobre, les cétacés élisent domicile dans le plus beau lagon de l’océan Indien. Les petits et les grands vivront une expérience unique et féérique. 

Tous les acteurs mettent en place des dispositifs pour préserver cette espèce, encourager les bonnes pratiques et éveiller les consciences. 

Le spectaculaire retour des baleines à Mayotte 

Alors que l’hiver austral pointe le bout de son nez, des visiteurs très particuliers pointent, le bout de leurs nageoires. Les baleines à bosse, un peu en avance cette année, ont rejoint le lagon ce mois-ci. Chaque année, les eaux chaudes du lagon mahorais se transforment en une aire de jeux et d’apprentissage pour les cétacés !

Après un trajet de plus de 5 000 km depuis les eaux gelées d’Antarctique, les baleines remontent vers les eaux limpides de l’océan Indien.

À l’abri des prédateurs, elles vont mettre bas ou chercher un partenaire. Début novembre, quand les petits sont assez résistants pour voyager, les baleines à bosse quittent Mayotte. Elle retournent ensuite se nourrir dans l’Antarctique.

Mayotte préserve ses géantes des mers 

Ces géants des mers venus de loin ne resteront que quelque temps au large des côtes mahoraises. Les visiteurs auront une occasion unique et inoubliable de pouvoir aller à la rencontre des baleines et de leurs baleineaux. Ils pourront également en apprendre plus sur leur mode de vie et sur leur préservation. Car, si la baleine encline à se donner en spectacle pour le plaisir des plaisanciers, elle reste une espèce menacée.

Pour éveiller les consciences et prévenir de possibles abus une charte a été rédigée. Elle a été rédigée par le Parc Naturel Marin, le Comité français de l’UICN et signée par les prestataires locaux.

Elle encadre l’approche des mammifères marins et contribue ainsi à leur protection dans leur milieu naturel.

Pour l’occasion, de nombreux prestataires proposent des sorties bateaux de quelques heures ou à la journée. Ainsi, vous aurez l’occasion de découvrir les baleines, les dauphins, tortues et autres raies manta qui peuplent le lagon.